Huile de palme : La République En Marche arrière

dans Communiqués de presse, Le groupe parlementaire à l'Assemblée nationale

Communiqué du groupe parlementaire de La France insoumise.

Le 14 novembre 2018, le gouvernement adoptait en grandes pompes la stratégie nationale de lutte contre la déforestation importée, ainsi que la suppression de l’avantage fiscal pour les carburants à base d’huile de palme.

Elisabeth Borne avait annoncé s’en tenir à la décision du Conseil Constitutionnel, qui a récemment débouté TOTAL au sujet de la suppression de cet avantage fiscal.

1 an après jour pour jour, des député·es se sont fait les porte-voix de TOTAL dans un simulacre de démocratie.

Un amendement a été adopté, sans explications, en moins de 20 secondes.

Il repousse l’exclusion de l’huile de palme de la liste des biocarburants de six longues années.

Les multinationales climaticides n’ont plus besoin de faire d’efforts pour défendre leurs intérêts.

Les député·es de la République des lobbies s’en occupent à leur place !

Les député·es de la France insoumise s’insurgent contre tou·tes les hypocrites qui ont bêlé à l’unisson en faveur de l’urgence climatique, puis se sont compromis dans ce non-sens écologique.

Une deuxième délibération dans des conditions correctes de débat doit avoir lieu pour revenir sur ce vote climaticide.