Manifestation d’Alliance police nationale : nous demandons la protection de la gendarmerie nationale pour notre siège

dans Communiqués de presse

Communiqué de presse de La France insoumise.

Nous avons appris aujourd’hui que le syndicat Alliance, qui représente l’extrême-droite dans la police nationale, appelait demain à une manifestation devant le siège de la France insoumise. Cette pratique est tout à fait contraire aux usages républicains. Elle vise à faire taire des parlementaires et un mouvement politique dans sa critique des dispositifs de répression policière mis en place par le ministre de l’Intérieur. Après avoir menacé les juges, le Président de la République, leur ministre de tutelle, ces syndicalistes policiers s’en prennent donc à un parti politique d’opposition et à ses parlementaires. Cette fuite en avant est une nouvelle preuve du délitement de l’État dont les premiers coupables sont Macron et son gouvernement.

Dans l’immédiat, nous demandons que l’intégrité de notre siège, des militant·es qui y travaillent et des élu·es qui pourraient s’y trouver, soit garantie. Il va de soi que des agents issus du même corps que ceux qui appellent à manifester contre nous ne peuvent pas être mobilisés pour cette tâche. C’est pourquoi nous demandons au ministre de l’Intérieur et à son préfet à être placé·es sous la protection de la gendarmerie nationale. Garantir en toutes circonstances la liberté de parole de l’opposition politique, la mettre à l’abri des pressions est un devoir pour un État démocratique. Nous demandons à monsieur Castaner de se plier à ce devoir.