Climat : Macron frime, l’inaction criminelle continue

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Communiqué de presse du groupe parlementaire LFI à l’Assemblée nationale.

Le jour du vote sur la loi énergie climat à l’Assemblée nationale qui proclame l’Etat d’urgence écologique et climatique mais continue à laisser Total et Suez mener la politique énergétique de notre pays, nous apprenons que les négociations sur le Mercosur ont abouti.

Les parlementaires de la France insoumise dénoncent hypocrisie incroyable d’un gouvernement qui sous couverts de beaux mots, continue une politique anti-écologique. La semaine où Emmanuel Macron frime pour défendre le climat au G20, de la canicule en France et du rapport accablant sur le retard français du Haut Conseil pour le Climat, l’inaction criminelle continue.

Les traités de libre échange par leur logique-même contribuent à organiser le grand déménagement du monde et l’aggravation de la crise climatique et écologique. Après le CETA, le JEFTA, l’Union Européenne va donc organiser une zone de libre échange avec le Brésil de Bolsonaro, d’extrême droite, qui détruit la forêt amazonienne et les populations indigènes.

L’extrême marché et l’extrême droite nous entraînent vers la fin de l’humanité. Plus que jamais, il est d’impérieuse nécessité de relocaliser la production et la consommation et d’instaurer le protectionnisme solidaire.

Action Populaire

Le réseau social d'action de la France insoumise

Impliquez-vous dans les actions près de chez vous et faites gagner Jean-Luc Mélenchon en 2022 !

En savoir plus sur Action Populaire