Gaël Quirante, syndicaliste SUD Poste 92 à sa sortie de garde à vue

Le Comité contre la répression et pour les Libertés Publiques s’élève contre l’acharnement à l’encontre des syndicalistes !

dans Actualités du mouvement

Voici l’appel issu de la dernière réunion du Comité contre la répression et pour les Libertés Publiques qu’a initié le groupe parlementaire LFI en mars dernier :

« Le Comité contre la répression et pour les Libertés Publiques et contre la répression composé de plus de 40 organisations syndicales, associatives et politiques dénonce l’acharnement contre les militantes et militants syndicalistes.

Elles et ils sont en première ligne face à une volonté du gouvernement de faire taire toutes les contestations. Macron veut en effet créer une société où nous serions contraints de courber l’échine, à l’image du traitement infligé aux lycéens de Mantes-La-Jolie, pour ouvrir la voie à la remise en cause de l’ensemble de nos conquis sociaux.

Nous appelons à la solidarité la plus large pour défendre l’ensemble des syndicalistes réprimés, visés par des procédures disciplinaires ou pénales.

Nous appelons notamment à la mobilisation la plus large :

– pour exiger la réintégration de Jean-Michel Dieudonné, cheminot de Nancy radié au terme d’une procédure unique en raison de son affiliation à la CGT : Rassemblement le 24 juin à partir de 13h45 devant la Cité Judiciaire de Nancy

– en défense de Linda Zerdhy, syndicaliste SUD-Rail, et d’Eric Bezou, cheminot SUD-Rail de Mantes-La-Jolie, dont le licenciement va être mis au vote du CSE de son établissement le 26 juin prochain pour s’être agenouillé devant ses supérieurs pour justement dénoncer la répression

– à participer aux rassemblements vendredi 28 juin 18h30 devant la Préfecture de Police de Paris et les Préfectures partout en France en soutien Gaël Quirante (SUD Poste 92) et aux postières et postiers grévistes des Hauts-de-Seine, visés par de multiples procédures disciplinaires et judiciaires : au bout de 15 mois de grève, La Poste doit cesser de réprimer, elle doit négocier !

Paris, le 23 juin 2019″