Sarthe - Pour la nationalisation temporaire du site d’Arjowiggins

dans Élections européennes 2019, Eric Degenne, Karin Fischer, Matthias Tavel

Communiqué de presse des candidat·e·s aux élections européennes Matthias Tavel, Karin Fischer et Éric Degenne.

La liquidation de la papeterie Arjowiggins de Bessé-sur-Braye par le tribunal de commerce n’était pas une fatalité. Elle résulte des règles européennes dogmatiques qui interdisent les aides publiques aux entreprises, d’actionnaires incompétents ou malhonnêtes, d’un patron voyou, de l’inaction du gouvernement.

Nous refusons la mise à mort du bassin d’emploi et de vie alentours par cette décision et les près de 600 licenciements.

L’activité de production de papier recyclé est d’intérêt général, les salariés de bonne qualification, les collectivités locales prêtes à investir : un projet de reprise de l’activité est possible !

Le gouvernement doit s’engager clairement pour cela. L’urgence est de nationaliser au moins temporairement le site pour empêcher le démontage des machines, la vente à la découpe des actifs.

Cette nationalisation temporaire permettrait de donner du temps à la construction d’un projet de reprise viable et sérieux associant les salariés, les collectivités et les investisseurs privés qui le souhaitent. Bessé-sur-Braye ne doit pas finir comme Florange !

Puisque M. Macron prétendait le 1er mai aimer ceux qui travaillent, qu’il le prouve en permettant aux Arjo de continuer de travailler ! Nationaliser le site ne dépend que du gouvernement !

Nous soutenons pleinement les salariés d’Arjo ainsi que l’appel citoyen lancé pour la nationalisation temporaire du site qui a déjà recueilli plusieurs milliers signatures.

Pour soutenir en ligne cet appel citoyen :

https://​www​.mesopinions​.com/​p​e​t​i​t​i​o​n​/​p​o​l​i​t​i​q​u​e​/​a​p​p​e​l​-​c​i​t​o​y​e​n​-​f​a​u​t​-​s​a​u​v​e​r​-​a​r​j​o​-​w​i​g​g​i​n​s​/​6​4​263