Terrorisme : pour les multinationales, l’argent n’a pas d’odeur

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

En commission des affaires étrangères, Clémentine Autain a tenu à rappeler que la lutte contre le financement du terrorisme passait aussi par celle contre l’évasion fiscale. Elle s’est aussi étonnée (euphémisme) qu’une entreprise comme Lafarge, qui a versé 13 millions d’euros à Daesh et d’autres groupes terroristes pour maintenir son activité en Syrie, ait pu bénéficier d’un soutien actif de l’Etat. Encore aujourd’hui, Lafarge bénéficie du CICE et fournit le béton pour les futures lignes du Grand Paris Express…

Action Populaire

Le réseau social d'action de la France insoumise

Impliquez-vous dans les actions près de chez vous et faites gagner Jean-Luc Mélenchon en 2022 !

En savoir plus sur Action Populaire