Terrorisme : pour les multinationales, l’argent n’a pas d’odeur

dans Clémentine Autain, Nos parlementaires

En commission des affaires étrangères, Clémentine Autain a tenu à rappeler que la lutte contre le financement du terrorisme passait aussi par celle contre l’évasion fiscale. Elle s’est aussi étonnée (euphémisme) qu’une entreprise comme Lafarge, qui a versé 13 millions d’euros à Daesh et d’autres groupes terroristes pour maintenir son activité en Syrie, ait pu bénéficier d’un soutien actif de l’Etat. Encore aujourd’hui, Lafarge bénéficie du CICE et fournit le béton pour les futures lignes du Grand Paris Express…