Le 26 mai, pas d’abstention pour le referendum anti-Macron

dans À la une, A la Une - Européennes 2019, Actualités, Manon Aubry

Jeudi 28 mars 2019, Manon Aubry et Jean-Luc Mélenchon étaient en meeting à Saint-Brieuc. Manon Aubry a dénoncé la casse du service public organisée par Emmanuel Macron, qui se contente d’obéir aux ordres de la Commission européenne. Elle a en particulier dénoncé les attaques contre les hôpitaux et les EHPAD publics. Elle a appelé a faire d’une pierre trois coups à l’élection européenne en votant pour la France insoumise :

1) un référendum anti-Macron,

2) élire des parlementaires de combat au Parlement européen,

3) construire l’alternative sociale et écologique de demain.

Jean-Luc Mélenchon a appelé à se mobiliser en masse le 26 mai et à ne pas s’abstenir car cela reviendrait à faire gagner Macron. Il a dénoncé le projet macroniste de mise en place de la retraite à points et a défendu le système français de retraites par répartition. Face aux traités de libre-échange européens et à l’inclusion de l’Europe de la Défense dans l’OTAN, il a défendu la souveraineté populaire dont le cadre est la nation. Il a lancé un appel pour une journée de mobilisation fédérant les luttes sociales, syndicales et climatiques et a notamment cité, à la suite d’Éric Drouet, la date du 20 avril 2019.