La France insoumise demande un débat parlementaire sur l’action militaire de la France au Tchad

dans Communiqués de presse

Communiqué de presse du groupe parlementaire La France insoumise

Par un courrier du 6 février, le Premier ministre a informé la représentation nationale de sa décision du 3 février d’utiliser les forces armées françaises en réponse à la demande du président tchadien Idriss Déby.

Contrairement à ce que prévoit l’article 35 de la constitution, le Premier ministre n’a pas précisé dans son courrier les objectifs de cette action militaire. En outre, sa légalité est discutable : l’article 4 des accords de défense liant la France et le Tchad excluant que l’armée française agisse dans un conflit interne. Enfin cette intervention est d’une légitimité particulièrement douteuse : les armées françaises n’ont pas pour mission de maintenir au pouvoir un dictateur sanglant comme Idriss Déby. Le gouvernement doit préciser quel intérêt la France poursuit en agissant ainsi.

C’est pourquoi le groupe de la France insoumise demande la tenue au plus vite d’un débat parlementaire, conformément à ce que prévoit l’article 35 de la constitution.

Son président Jean-Luc Mélenchon a adressé cette demande par courrier au président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand.