Visite au Lycée professionnel Jean-Pierre Timbaud à Aubervilliers

Ce vendredi 1er février, Bastien Lachaud s’est rendu au Lycée professionnel Jean-Pierre Timbaud à Aubervilliers. Cet établissement accueille plus de 750 élèves venus de 43 communes différentes du département, auxquels il propose des formations dans trois domaines principaux : mécanique, électrotechnique, carrosserie et peintures ; gestion/administration ; écologie industrielle.

Le lycée Timbaud est confronté à d’importantes difficultés, qui reflètent le contexte social général de la Seine-Saint-Denis, département qui souffre particulièrement de la défaillance des services publics et des politiques d’austérité. Une situation que le rapport parlementaire des députés Cornut-Gentille et Kokouendo a encore récemment mise en évidence. Presque 70% des élèves souffrent de difficultés familiales et sociales, nombres de jeunes sont suivis par l’Aide Sociale à l’Enfance ; certain·e·s se trouvent dans des situations personnelles parfois dramatiques. L’insécurité qui règne dans le quartier des Quatre-Chemins, dans lequel est situé le lycée, pèse également lourdement sur le quotidien des élèves, à l’image des violences qui ont agité les environs au début du mois de décembre 2018.

En dépit de ces difficultés, la communauté éducative du lycée Timbaud réalise un travail remarquable, qui permet d’accompagner les élèves vers la réussite scolaire et une insertion dans l’emploi : les taux de réussite au Baccalauréat – de 70 à plus de 90% selon les filières – illustrent bien cette performance. Cette réussite, le lycée la doit aux efforts quotidiens de ses élèves, ainsi qu’à l’engagement de l’équipe enseignante, à la relation de confiance qu’elle sait établir avec les élèves et à sa capacité d’innovation pédagogique. Bastien Lachaud a pu constater ce dynamisme en observant par exemple le développement d’outils informatiques facilitant l’apprentissage des élèves.

La réussite du Lycée Jean-Pierre Timbaud en fait un exemple de l’importance et de la réussite de la filière professionnelle – qui compte aujourd’hui plus de 70 000 enseignants et près de 700 000 lycéen·ne·s. C’est précisément ce modèle qui est aujourd’hui mis en danger par la réforme de l’enseignement professionnel portée par le ministre Jean-Michel Blanquer, qui prévoit notamment la suppression d’un volume considérable d’horaires disciplinaires. C’est contre cette menace, et pour que des lycées tels que Jean-Pierre Timbaud puissent continuer à faire vivre l’idéal d’une école de la République permettant la réussite de tou·te·s, que Bastien Lachaud et La France insoumise continueront de se battre.