Solidarité avec les kurdes pour la paix et la démocratie !

dans Actualités du mouvement, Communiqués de presse, Emmanuel Maurel, Manon Aubry, Sophie Rauszer

Ce mercredi 16 janvier à 18h (au 7, rue de la Broque à Strasbourg), une délégation de la France insoumise viendra exprimer son soutien aux 15 militants kurdes en grève de la faim illimitée et irréversible depuis le 17 décembre en solidarité avec Leyla Guven. Cette députée kurde du HDP (Parti démocratique des peuples) emprisonnée en Turquie, a engagé une grève de la faim depuis le 6 novembre 2018 pour exiger la fin du régime d’isolement d’Abdullah Öcalan et la libération de tous les prisonniers politiques.

La délégation comprendra Manon Aubry, tête de liste France insoumise aux européennes, Sophie Rauszer candidate, les députés européens Younous Omarjee et Emmanuel Maurel, la députée Caroline Fiat et la conseillère de Paris Danielle Simonnet.

Pour la France insoumise, alors que le Président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé sa volonté d’attaquer le Rojava et que Donald Trump a déclaré vouloir retirer les forces armées des États-Unis de la zone, ce qui laisserait le champ libre à l’attaque turque, le Président de la République et le Gouvernement français doivent renforcer le soutien de la France aux forces kurdes de Syrie et leurs alliés non kurdes au sein des FDS (Forces Démocratiques Syriennes).

Les Kurdes ont été et sont les meilleurs alliés de la France dans le combat contre Daech. Le projet politique fédéral, pluraliste, féministe, écologique, non-ethnique et non confessionnel mis en œuvre au Rojava représente un véritable laboratoire pour la paix dans un Proche Orient ravagé par les conflits. La France et l’Union européenne doivent le soutenir. L’Union européenne doit notamment œuvrer en faveur d’une solution politique négociée et pour ce faire, retirer le PKK (Parti des Travailleurs du Kurdistan) de sa liste des organisations « terroristes ».

En début de semaine, le groupe La France insoumise à l’Assemblée nationale avait également été à l’initiative d’une lettre de parlementaires de différents groupes politiques, lançant un appel au Président de la République et au Gouvernement pour qu’ils renforcent ce soutien de la France aux forces kurdes de Syrie et leurs alliés.