Rencontre avec le collectif Aubervilliers en transition

Le dimanche 7 octobre, Bastien Lachaud a assisté au lancement du Collectif « Aubervilliers en transition », aux Laboratoires d’Aubervilliers.

Collectif citoyen fédérant de nombreuses initiatives, s’inscrivant au sein du mouvement mondial des « Villes en transition », « Aubervilliers en Transition » a pour objet d’œuvrer à la transition écologique et à l’adoption de modes de gestion, de consommation et de vie durables dans les domaines des transports, du logement, de l’alimentation, de la gestion de l’eau et des déchets, etc. Autour d’un buffet convivial rendu possible grâce à l’engagement des bénévoles et à l’accueil dans les locaux des Laboratoires d’Aubervilliers, différent·e·s membres du collectif ont pris la parole pour présenter leurs projets présents et futurs – à l’image du travail sur la production et la consommation alimentaire responsables que réalise l’association « La Pépinière », ou du travail d’éducation populaire qu’entreprend le « Collectif climat » à travers la projection de films sur les questions écologiques. Une cartographie et un annuaire des différentes initiatives déjà existantes au sein de la ville sont également en voie de réalisation, afin de mutualiser les énergies et les ressources, d’amplifier ainsi le travail qui a déjà été réalisé et d’interpeller les pouvoirs publics avec une force démultipliée.

Bastien Lachaud a pris la parole pour remercier les membres du collectif de leur engagement et leur apporter tout son soutien. Ce soutien est naturel dès lors que, comme l’a souligné Bastien Lachaud, La France insoumise constitue aujourd’hui la première et principale force écologiste en France. La seule force à même de s’opposer à la politique d’un Emmanuel Macron qui, derrière la façade de sa communication, s’est montré totalement insensible aux enjeux environnementaux. Et la seule force à même d’obtenir certaines avancées, à l’image de l’interdiction des contenants en plastique et de l’alternative végétarienne proposée une fois par semaine dans les cantines, adoptées par l’Assemblée Nationale en septembre 2018. Évoquant l’engagement écologiste de La France insoumise, Bastien Lachaud a également insisté sur le lien indissociable qui unit pour elle, les problématiques écologiques et les problématiques sociales, dès lors que les populations les plus vulnérables sont toujours les premières à en être victimes.

Une observation qui vaut à l’échelle mondiale mais aussi et tout particulièrement dans une ville comme celle d’Aubervilliers, où les enfants issus des milieux les plus modestes sont par exemple les premiers à être touchés par les maladies liées à une mauvaise alimentation. Enfin, Bastien Lachaud a souligné que la réponse à l’urgence écologique passe certes par l’action de l’État et du politique, mais que cette seule réponse d’en haut ne peut suffire. Le changement de modèle productif et de modèle de société qui est indispensable pour répondre à la crise environnementale ne pourra pas se faire sans des initiatives citoyennes et un travail de terrain quotidien, dont « Aubervilliers en transition » fournit un bel exemple. Pour La France insoumise, il est donc évident qu’élus et acteurs associatifs doivent nécessairement œuvrer main dans la main, et Bastien Lachaud a terminé son intervention en renouvelant son engagement à se tenir à la disposition des membres du collectif et à appuyer partout où il le pourra leurs initiatives.

Action Populaire

Le réseau social d'action de la France insoumise

Impliquez-vous dans les actions près de chez vous et faites gagner Jean-Luc Mélenchon en 2022 !

En savoir plus sur Action Populaire