L’HÔPITAL PUBLIC SE MEURT, MACRON PRESCRIT UNE NOUVELLE SAIGNÉE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Emmanuel Macron présentait ce matin son  » plan hôpital « . Les soit-disants  » moyens supplémentaires  » sont du vent. En 2019, la santé va connaitre un nouveau plan d’austérité de 3,8 milliards d’euros. Il intervient après les 4,2 milliards d’euros de coupes de 2018. Cela signifie des services toujours plus débordés, des soignants poussés toujours plus à bout et des patients mis encore plus en danger.

Achevant de dépecer l’hôpital public, Macron entreprend d’en offrir les restes au privé. L’enfumage sur la  » coopération  » entre médecine privée et publique revient en réalité à transférer au privé les services que les centres hospitaliers n’effectueront plus. Il a annoncé la fermeture de services dans les petits hôpitaux de proximité. Tant pis pour le tiers des français qui renonce déjà aux soins, tant pis pour les déserts médicaux. Le Président des riches n’a plus assez d’argent pour eux.

Les seuls points positifs proposés par le Président, la suppression du numérus clausus et la diminution de la tarification à l’acte, sont eux directement inspirés du programme de la France insoumise  » l’Avenir en Commun « .

 

Communiqué du groupe France insoumise

Action Populaire

Le réseau social d'action de la France insoumise

Impliquez-vous dans les actions près de chez vous et faites gagner Jean-Luc Mélenchon en 2022 !

En savoir plus sur Action Populaire