LE PRESIDENT DES RICHES PRESENTE SON PLAN CONTRE LES PAUVRES

Emmanuel Macron était le Président des riches, il se fait Président anti-pauvre. Il veut imposer aux allocataires des minima sociaux de nouvelles obligations administratives, de nouveaux contrôles, de nouvelles sanctions. Il transforme un droit inconditionnel, le RSA, en corvée universelle. Il va aggraver le non recours aux droits. Pendant ce temps, les fraudeurs du fisc et les 100 milliards d’euros qu’ils volent à l’État français chaque année peuvent dormir tranquilles.

Pour le reste, il propose à peine quelques miettes : 2 milliards d’euros par an pour les 9 millions de français pauvres, à mettre en comparaison avec les 4,5 milliards d’euros offerts aux 350 000 millionnaires contribuables de l’ISF. Le ruissellement fonctionne à l’envers.

Le libéralisme et la lutte contre la pauvreté ne sont pas compatibles. Macron a choisi : il a choisi la finance, les riches, les traités budgétaires européens. Trois plaies de la condition humaine.

 

Communiqué du groupe France insoumise à l’Assemblée Nationale