La France insoumise suspend sa participation à la commission d’enquête sur l’affaire Benalla

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email
commission des lois

Le groupe de la France insoumise a suspendu sa participation à la commission d’enquête de l’Assemblée nationale sur les événements du 1er mai. Cette décision est la conséquence du sabotage de cette commission d’enquête pratiqué sciemment par la majorité parlementaire et la présidente de la commission des lois, Yaël Braun-Pivet.

Après avoir tenté d’empêcher la création de la commission puis la publicité de ses débats, les députés  » en marche  » refusent que des personnages-clés soient auditionnés. Par un coup de force, Yaël Braun-Pivet a fait adopter hier une liste de trois auditions supplémentaires. Cette liste ne contient aucun collaborateur du Président de la République.

La méthode de la majorité à l’Assemblée nationale contraste avec le bon déroulement des auditions au Sénat. Elle démontre que la volonté de la présidente de la commission des lois et des députés  » en marche  » est de protéger Emmanuel Macron en étouffant la vérité sur les liens entre les protagonistes de cette affaire. Cette soumission au monarque de la part des élus de la majorité déshonore l’Assemblée nationale.

Les députés de la France insoumise demandent la démission de la Présidente de la commission des lois et l’organisation de nouvelles auditions par la commission d’enquête, sur la base des propositions des groupes d’opposition. Ils demandent toujours l’audition du  » seul responsable « , Emmanuel Macron.

Action Populaire

Le réseau social d'action de la France insoumise

Impliquez-vous dans les actions près de chez vous et faites gagner Jean-Luc Mélenchon en 2022 !

En savoir plus sur Action Populaire