L’ouverture des transports à la concurrence est une folie !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Le 11 avril 2018, lors de l’examen du projet de loi ferroviaire, Bastien Lachaud a défendu un amendement de suppression de l’article 2 bis prévoyant d’ouvrir également à la concurrence les transports en commun en Ile de France Il a fait le parallèle avec l’ouverture à la concurrence de la distribution d’eau, qui est également un échec, comme toutes les autres ouvertures à la concurrence de grands services publics de l’énergie ou de télécommunication. Jean-Luc Mélenchon a poursuivi en expliquant quelles seraient les conséquences prévisibles d’une telle ouverture à la concurrence.

Le 11 avril 2017, Bastien Lachaud est intervenu dans la discussion sur le projet de loi ferroviaire pour expliquer en quoi l’ouverture à la concurrence des trains sur les régions serait une catastrophe et une folie. L’ouverture à la concurrence sur l’eau a déjà montré que le processus était structurellement destructeur du service public, en se concentrant sur les sources de profit. Caroline Fiat a défendu en cohérence un amendement de suppression de l’article 2 ter.

Action Populaire

Le réseau social d'action de la France insoumise

Impliquez-vous dans les actions près de chez vous et faites gagner Jean-Luc Mélenchon en 2022 !

En savoir plus sur Action Populaire