Soutien à la mobilisation des écoles albertivillariennes

A l’école Jean Perrin à Aubervilliers, pour la conférence de presse du collectif Auber en colère

Ce matin, j’ai participé à une conférence de presse organisée par un collectif d’enseignants du primaire et du secondaire ainsi que de parents à Aubervilliers, pour les soutenir dans leurs revendications. Ils demandent que tous les établissements d’Aubervilliers soient classés en REP+.

Comment expliquer aujourd’hui, dans une ville comme Aubervilliers que certains établissements ne soient pas encore classés en REP+ ? Il s’agit alors pour ces établissements de s’assurer d’un minimum de moyens nécessaires à leur bon fonctionnement. Comment comprendre que l’État aujourd’hui dépense 1,5 fois plus d’argent pour un élève parisien que pour un élève de Seine-Saint-Denis ?

C’est toujours plus d’économies au détriment des habitant·e·s, toujours moins de services publics de justice, de trésor public, de santé, de psychiatrie, d’éducation, en Seine-Saint-Denis particulièrement. Ce collectif se mobilise pour une Éducation nationale qui soit le creuset de l’égalité. Parallèlement à cela, le gouvernement s’apprête à faire disparaître l’épreuve nationale du baccalauréat. Cela aura pour conséquence une concurrence des établissements scolaires. Bientôt l’Éducation nationale n’aura de Nationale que le nom.

Rassemblement devant l’Assemblée nationale