BORDEAUX – Porteur de paroles et votation sur le nucléaire sur les quais de la Garonne

dans À la une, Actualités du mouvement

La semaine de votation sur la sortie du nucléaire a débuté ce dimanche 11 mars partout en France. De nombreux bureaux de vote étaient déjà en place lors de cette première journée, souvent accompagnés d’actions de sensibilisation sur le thème du nucléaire. C’était le cas à Bordeaux où le groupe d’action « Bordeaux Saint-Jean » avait prévu un porteur de paroles et s’était associé à plusieurs associations antinucléaires.

Les insoumis⋅es s’étaient positionné⋅e⋅s sur les quais près du « miroir d’eau » et de la grande promenade animée de Bordeaux. Non loin, était arrimé le navire de Greenpeace « L’Esperanza » et l’association Tchernoblaye organisait un cercle de silence sur les risques de la centrale nucléaire de Blaye, en zone inondable et située à une quarantaine de kilomètres de Bordeaux.

La votation s’est ensuite déroulée dans une bonne ambiance et les insoumis⋅es de Talence (au sud de Bordeaux) ont rejoint le stand pour apporter leur aide. Ils ont présenté une chanson de réinformation sur l’histoire, les coûts réels du nucléaire et les solutions alternatives.
Loïc Prud’homme, le député France insoumise de Gironde, était également présent pour le lancement de la votation et les « jeunes insoumis » de Sciences-Po Bordeaux ont posé déguisés pour la photo.

La coordination entre les groupes d’actions et les associations ont permis une action d’ampleur tout en incorporant un peu plus les insoumises dans le tissu militant écologiste bordelais. Après ce beau succès populaire, d’autres points de votation physiques sont prévus pour la suite de la semaine.