SAINT-GAUDENS – Journée de campagne en présence de François Ruffin

dans Actualités du mouvement

Le député de la France insoumise, François Ruffin, était en déplacement en Haute-Garonne ce jeudi 15 février afin de soutenir Philippe Gimenez et Sophie Lechat candidats dans la 8ème circonscription. L’élection législative partielle, qui aura lieu les 11 et 18 mars prochain sera l’occasion d’envoyer un nouveau député insoumis à l’Assemblée Nationale.

Beaucoup de rencontres et d’échanges au fil de cette journée chargée.
Tout d’abord un déplacement en soutien aux étudiant·e·s de la faculté du Mirail à Toulousemobilisés depuis de longues semaines et qui luttent notamment contre la sélection à l’entrée de l’Université.

François Ruffin s’est ensuite rendu à Saint-Gaudens, où il a rencontré des agriculteurs du territoire commingeois (agriculteur·rice·s bovins, maraîcher·e·s, apiculteur·rice·s) et a pu exposer les idées qu’il porte à l’Assemblée Nationale, notamment le bien-être animal, le respect de l’environnement, ainsi que des conditions de travail dignes pour nos agriculteur·rice·s grâce à l’instauration de prix planchers. 

L’après-midi s’est poursuivie par un match de foot, passion commune du député et du candidat. Dans une bonne ambiance et avec un temps clément, l’équipe Comminges Saves Debout, composée de jeunes du club de St Martory, a affronté l’équipe France insoumise, sur un terrain où se mêlaient fraternité et convivialité.

La journée s’est terminée par une réunion publique, dans une salle bondée, où plus de 300 personnes se sont rassemblées. En présence de François Ruffin, mais également de Manuel Bompard, coordinateur des campagnes du mouvement et de salarié·e·s de l’Hôpital Psychiatrique de Lannemezan venu·e·s témoigner de leurs dures conditions de travail. Philippe Gimenez a pu exprimer les problématiques du territoire commingeois : chômage, agriculture en difficulté, éducation en crise.

Jean-Luc Mélenchon se déplacera également à Saint-Gaudens pour un meeting le 21 février à 20h à la salle du Pilat et d’ici là des actions de portes à portes sont organisées dans la circonscription avec l’aide de tous les insoumis·es de la région.