Alexis Corbière question écrite : Demande de libération d’Ahed Tamimi

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

M. Alexis Corbière appelle l’attention de M. le ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur la situation d’Ahed Tamimi. Depuis le début de l’année, un appel circule largement sur les réseaux sociaux afin d’obtenir la libération immédiate d’Ahed Tamimi, jeune Palestinienne de 17 ans incarcérée par Israël. Des milliers de citoyens se sont immédiatement reconnus dans cette revendication : aucun enfant ne peut être emprisonné pour délit d’opinion. C’est en leur nom que je sollicite l’intervention du gouvernement Français à ce jour muet sur ce déni de justice. 

La Convention internationale des droits de l’enfant indique (art. 12) que « les États garantissent à l’enfant qui est capable de discernement le droit d’exprimer librement son opinion sur toute question l’intéressant, les opinions de l’enfant étant dûment prises en considération eu égard à son âge et à son degré de maturité ».

La convention internationale des droits de l’enfant indique (article 13) que « l’enfant a droit à la liberté d’expression. Ce droit comprend la liberté de rechercher, de recevoir et de répandre des informations et des idées de toute espèce, sans considération de frontières, sous une forme orale, écrite, imprimée ou artistique, ou par tout autre moyen du choix de l’enfant. »

La convention internationale des droits de l’enfant (article 16) indique que « nul enfant ne fera l’objet d’immixtions arbitraires ou illégales dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d’atteintes illégales à son honneur et à sa réputation. »

La convention internationale des droits de l’enfant (article 38) oblige « les États signataires à prendre toutes les mesures possibles dans la pratique pour que les enfants qui sont touchés par un conflit armé bénéficient d’une protection et de soins. »

Le combat d’Ahed Tamimi pour le droit de sa famille et de son peuple à vivre pacifiquement sur ses terres rejoint d’autres combats d’enfants, celui de Malala Yousafzai par exemple, qui milite pour le droit à l’éducation et qui a résisté courageusement aux talibans. Celui d’Iqbal Masih également, l’enfant esclave qui parcourra le monde pour faire reconnaître la dignité des enfants et qui fut assassiné. Au regard de tous ces éléments, le député Alexis Corbière demande donc au Ministre ce qu’il compte faire pour soutenir la demande de libération d’Ahed Tamimi.

 

Action Populaire

Le réseau social d'action de la France insoumise

Impliquez-vous dans les actions près de chez vous et faites gagner Jean-Luc Mélenchon en 2022 !

En savoir plus sur Action Populaire