Non à la vente à la découpe d’un fleuron industriel français

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email
un tgv

Communiqué du groupe « La France insoumise » à l’Assemblée nationale

Siemens s’apprête à absorber la branche transports d’Alstom avec le soutien du gouvernement français.

En 2015, l’État a déjà perdu le contrôle des turbines utilisées pour les parcs d’éoliennes et dans les industries stratégiques en vendant la branche énergie à General Electric.

Il s’apprête aujourd’hui à offrir le savoir-faire ferroviaire français au pavillon allemand et menace de céder le contrôle du chantier naval STX.

Emmanuel Macron poursuit sa vente à la découpe des fleurons de l’industrie française, au prix d’une perte de contrôle de l’État sur les brevets, et au mépris des enjeux sociaux et écologiques dans lesquels la filière ferroviaire occupe une place centrale.

Le groupe parlementaire La France insoumise s’indigne de ce nouveau coup porté à notre souveraineté industrielle.

Le groupe La France insoumise invite les autres groupes parlementaires à se joindre à lui pour demander une commission d’enquête.

Action Populaire

Le réseau social d'action de la France insoumise

Impliquez-vous dans les actions près de chez vous et faites gagner Jean-Luc Mélenchon en 2022 !

En savoir plus sur Action Populaire