Salaire des patrons : légiférer à bon escient

salaire-des-patrons-melenchon.jpg

Le salaire des patrons fait débat. Au point d’obliger bien du monde à prendre position. C’est un heureux changement à mettre au crédit de l’ambiance qui règne depuis la loi El Khomri et les « Nuits debout ». Mais le sujet mérite d’être traité autrement qu’avec des tirades qui, à force de bruit, finissent par n’avoir pas de sens réel. En premier lieu, parler des « patrons » comme d’une classe homogène est aussi creux que de parler de « paysans ». Entre l’agriculteur de base et Xavier Beulin, il y a la même distance qu’entre le plombier de mon quartier et le patron de Renault-Nissan. La moyenne du salaire patronal entre les gros nababs du CAC 40 et les petits patrons est de 5400 euros mensuel soit 5 fois le Smic.