Guerre en Ukraine : stopper l’engrenage de la guerre est vital

Communiqué du groupe parlementaire La France insoumise-NUPES

En position de faiblesse suite aux revers militaire de l’armée russe, Vladimir Poutine a ordonné hier le passage à une stratégie de bombardements massifs sur plusieurs villes ukrainiennes.

Nous réitérons notre soutien aux victimes ukrainiennes et leur apportons notre entière solidarité.

Ce tournant marque une nouvelle phase de la guerre, après les référendums illégaux d’annexion du Donbass et la mobilisation partielle de la population russe. Qu’adviendra-t-il lorsque l’armée russe sera à cours de missiles conventionnels ?

Tout doit être fait pour enrayer cette escalade qui précipite l’humanité au seuil d’une guerre totale. La communauté internationale doit faire bloc pour refuser le chantage tout en ne se fermant pas les portes des indispensables négociations pour la paix, au moment où elles seront possibles.

La principale faiblesse du régime russe est intérieure. Les négociations auront d’autant plus de chances d’aboutir si le peuple russe refuse son enrôlement dans une guerre illégale. Notre groupe parlementaire salue à nouveau la résistance de ceux qui, avec courage, s’opposent en Russie à cette guerre. Ils sont le pendant de la résistance héroïque du peuple ukrainien. Tout doit être fait notamment pour durcir les sanctions contre les piliers du régime russe, et non contre le peuple russe.

Le rôle de la France dans cette crise est d’œuvrer aux côtés de l’Ukraine et des forces russes opposées à la guerre, pour le respect vaille que vaille du droit international, la protection des civils et le retour de la paix. Dans cet objectif, en dépit de toutes les barrières morales légitimes, la poursuite de l’action diplomatique, y compris en direction de la Russie de Poutine, reste notre horizon pour la sécurité collective.