Stop aux manipulations des résultats par le ministère de l’Intérieur

élections législatives

Communiqué de La France insoumise

Alors que le Conseil d’Etat a condamné lourdement la semaine dernière les pratiques malhonnêtes du ministère de l’Intérieur, celui-ci poursuit dans ses tentatives de manipulation.

En effet, les résultats affichés sur le site du ministère de l’intérieur retirent du résultat de la NUPES les candidats qui étaient pourtant investis ou soutenus officiellement par notre alliance et dûment signalés au ministère de l’intérieur.

Ainsi, le nombre de voix des candidats Hervé Saulignac en Ardèche, Joël Aviragnet en Haute-Garonne et Dominique Potier en Meurthe-et-Moselle, pourtant investi par le Parti Socialiste dans le cadre de l’accord de la NUPES, ne sont pas comptabilisés dans notre résultat global. Cela représente 44120 voix qui ont donc été supprimé. Leur simple réintegration permet à la NUPES de figurer en tête des résultats au niveau national.

Mais ce n’est pas tout. Ainsi, les résultats d’aucun candidat en Corse ou dans les Outre-mer ne sont comptabilisés pour la NUPES alors qu’ils le sont pour la coalition macroniste. Ainsi, à titre d’exemple, les résultats de Jean-Hugues Ratenon ou de Karine Lebon, tout deux députés sortants et membre du parlement de la NUPES ne sont pas pris en compte.

Nous dénonçons cette nouvelle manipulation qui vise à faire apparaître artificiellement la coalition présidentielle en tête du premier tour alors qu’elle ne l’est pas par la réalité des suffrages. Nous appelons les médias à mettre en place leur propre comptabilité comme l’a fait le journal Le Monde.

Si nous remportons une majorité des suffrages ce dimanche 19 juin, nous mettrons en place une véritable autorité électorale indépendante, débarrassée des pratiques malhonnêtes du ministre Darmanin.