Compte rendu de la réunion du Comité électoral du 22 et 23 janvier 2022

Depuis le 14 décembre 2021, des Assemblées de circonscription ont eu lieu dans 491 circonscriptions à travers le pays. À cette occasion 1 249 propositions de candidatures individuelles à la fonction de chef·fe de file pour les élections législatives 2022, préalablement déposées en ligne via le formulaire d’Action Populaire, ont pu être présentées.

Le Comité électoral s’est réuni les samedi 22 et dimanche 23 janvier afin de commencer l’étude des remontées des Assemblées de circonscription à partir des propositions de binômes paritaires de chef·fes de file transmises par les équipes territoriales. Pour rappel, ces dernières sont composées d’un membre du Comité électoral et de deux insoumis·es tiré·es au sort.

Sur cette base, le Comité électoral a engagé l’étude de propositions concernant plus de 400 circonscriptions.

Dans celles où les insoumis·es ont transmis une proposition de binôme paritaire consensuelle appuyée par les équipes territoriales, le Comité électoral a procédé à un certain nombre de pré-validation de binômes, sans ordonnancement titulaire/suppléant·e à ce stade.

Dans celles où les insoumis·es ne sont pas arrivé·es au consensus, les équipes territoriales et/ou le Comité électoral vont procéder dans les jours et semaines à venir aux auditions des différentes personnes candidates à la fonction de chef·fe de file.

Dans certaines circonscriptions enfin, les insoumis·es ont souhaité se laisser plus de temps pour proposer un binôme paritaire de chef·fes de file, en raison le plus souvent d’un manque de candidatures féminines.

Nous attirons l’attention de l’ensemble des insoumis·es sur cette situation. C’est la tâche de chacun·e d’entre nous de travailler à réunir partout les conditions permettant aux insoumises de proposer leur candidature. Nous constatons qu’encore trop peu de femmes sont prêtes à franchir le pas, pensant manquer de temps et parfois de la légitimité pour le faire. Ces mécanismes de mise en retrait doivent être combattus par l’ensemble des insoumis·es.

Afin de garantir la stricte parité de nos chef·fes de file, la désignation des chef·fes de file n’interviendra que lorsque le Comité électoral aura reçu des propositions de binômes paritaires dans toutes les circonscriptions d’un département.

Dans l’attente de la publication des chef·fes de file par le Comité électoral, nous rappelons qu’aucune personne ne peut se déclarer publiquement chef·fe de file, notamment par voie de presse, sans l’accord du Comité électoral. Les investitures définitives de nos candidat·es aux élections législatives interviendront à l’issue d’une Convention législative qui aura lieu après l’élection présidentielle.

La prochaine réunion du Comité électoral aura lieu le week-end des 5 et 6 février.