Question écrite | Le Ministère a-t-il tenu son engagement dans l’affaire Salah Hamouri ?

salah hamouri

M. Michel Larive attire l’attention de M. Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères sur l’affaire Salah Hamouri. 

Le 18 octobre 2021, la ministre israélienne de l’intérieur notifiait officiellement à Salah Hamouri la révocation de son statut de résident permanent à Jérusalem pour « violation de l’allégeance à Israël ». De nationalité Palestinienne et Française, Salah Hamouri est avocat, militant des droits de l’Homme, et se retrouve, en conséquence de cette révocation, dans l’impossibilité de quitter Israël-Est, de peur d’être interdit de retour dans la ville où il est né et où il a construit sa vie. Dans le même temps, cette condamnation empêche les mesures de regroupement familial, interdisant à sa famille de le rejoindre. L’appel est en cours d’instruction. Le 8 juillet 2021, le ministère déclarait qu’il était « pleinement mobilisé pour que Salah Hamouri puisse faire valoir l’ensemble de ses droits, et qu’il puisse mener une vie normale à Jérusalem, où il réside ». 

Le député Michel Larive aimerait donc connaître les actions concrètes qui ont été menées par le Ministère afin de tenir son engagement.