Mali : sortir de l’impasse

Communiqué de Jean-Luc Mélenchon et Bastien Lachaud

Les sanctions économiques sans précédent et illégales prises contre le Mali par la Cédéao et encouragées par la France sont une erreur.

Elles vont nuire au peuple malien déjà durement éprouvé et renforcer l’emprise de la junte sur le pays, comme celle des groupes armés qui se nourrissent de la misère et des défaillances de l’État.

Depuis 2017, Macron a laissé la France s’embourber. Comme son prédécesseur il a justifié la présence militaire française au Mali par la demande d’aide du gouvernement malien.

Cette fiction ne tient plus : la méfiance du peuple malien face à cette intervention sans objectifs clairs ni volet politique se double de la défiance du pouvoir malien.

Pire, en pratiquant le double langage consistant à adouber les dictatures dans certains pays, comme au Tchad, et à les dénoncer dans d’autres, Macron a rendu l’action de la France suspecte à toute l’Afrique de l’Ouest.

Que fait notre armée dans cette situation. Pourquoi les Français n’ont-ils jamais été consultés sur cette guerre ?

Macron doit renoncer aux sanctions économiques et organiser avec la communauté internationale et les autorités maliennes le retrait des forces françaises. Seule une force onusienne avec un mandat élargi est susceptible d’organiser cette transition.