CARAVANES DE L’UNION POPULAIRE - Jour 6 - Étape de Mantes-la-Jolie

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Samedi 30 octobre, c’est à Mantes-la-Jolie, dans les Yvelines, que la caravane s’est arrêtée. Mathilde Panot, présidente du groupe parlementaire de La France insoumise et instigatrice des premières caravanes insoumise en 2016, s’était déplacée — l’occasion de rappeler que les caravanes sont au cœur de l’ADN militant de notre mouvement depuis sa fondation.

En bas des immeubles, une voiture nous klaxonne : « On est ensemble ! » s’écrit l’automobiliste. Les militant·es forment des petits groupes pour aller toquer aux portes des habitant·es. De sa fenêtre, un homme nous hèle « Bon courage les amis ! Lâchez rien ! ». Ici, on est comme en terrain conquis : le porte-à-porte se passe très bien. « Jean-Luc Mélenchon ? Il parle des vrais sujets, lui ! » nous dit André avant de désigner sa carte électorale. « C’est dans la poche », ajoute-t-il clin d’œil à l’appui. Plus loin, une personne qui nous ouvre « Mais ici, tout l’immeuble vote pour Melenchon ! ». De quoi permettre de rencontrer des sympathisant·es dont certain·es deviendront correspondant·es d’immeuble.

Sur le stand, un homme s’avance : « Y’a Mathilde Panot qui est venue toquer chez moi ! J’étais choqué. J’avais l’habitude de la voir à la télé, mais là ! » La discussion s’engage. Ici, on nous parle beaucoup des services publics et du manque d’emploi. On nous parle aussi du dégoût envers les politiciens socialistes et leurs alliés qui n’ont pas respecté leurs engagements. À l’inverse, Jean-Luc Mélenchon est reconnu pour sa franchise et son programme. « J’aime beaucoup Mélenchon et les gens qui l’entourent. Coquerel, Autain, Panot, tous ces jeunes qui sont avec lui et se battent. À gauche, y a qu’eux. Le PS et EELV ? On ne sait même pas s’ils sont encore de gauche ou déjà avec Macron », nous dit Samira qui rejoint le groupe d’action local. Un jeune vient discuter : « Mélenchon ? Bah oui, je connais ! J’ai fait un exposé dessus. De tous les candidats, c’est celui que je préfère. » En avril prochain, ce jeune Mantais votera pour la première fois et il connaît déjà le bulletin de vote qu’il glissera dans l’urne.

Dimanche 31 octobre, la caravane fera étape à Évreux !

Rendez-vous sur la page des caravanes de l’Union populaire pour retrouver les étapes près de chez vous