CARAVANES DE L’UNION POPULAIRE - Jour 18 - Étapes de Montceau-les-Mines, Guéret et Avignon

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Jeudi 19 août, les caravanier·es de l’Union Populaire se sont rendu·es dans les quartiers Rives du Plessis à Monceau-les-Mines, Charles-de-Gaulle à Guéret et Saint-Chamant à Avignon.

À Montceau-les-Mines, les militant·es n’ont pas attendu l’arrivée de la caravane pour aller à la rencontre des habitant·es. En porte-à-porte lundi et mardi, les insoumis·es montcellien·nes ont frappé à pas moins de 400 portes pour les informer de la venue de la caravane de l’Union Populaire ! Ce jeudi, entre 20 et 40 militant·es venant de tout le département étaient présent·es au cours de la journée. Les échanges sur le stand ont été riches, des personnes se sont inscrites sur les listes électorales avec l’accompagnement des insoumis·es, d’autres, initialement méfiantes envers la politique, se sont laissées convaincre d’opter pour le bulletin Jean-Luc Mélenchon en 2022, pour la règle verte et la révocation des élu·es. Les passant·es ont pris le temps de discuter et d’exprimer leur inquiétude quant à la mauvaise gestion de la crise sanitaire. Notre événement a été relayé par plusieurs médias locaux et a aussi débouché sur la création d’un nouveau groupe d’action !

À Guéret, au cœur de la Creuse, les militant·es locaux ont été épaulé·es par des camarades venu·es prêter main forte depuis Limoges. Le porte-à-porte a reçu un excellent accueil ! Les habitant·es se sont montré·es sensibles à nos propositions sur la redistribution et le partage des richesses. « Le problème dans notre pays, c’est le chômage, ce ne sont pas les chômeurs ! On nous baisse encore nos indemnités avec la réforme de l’assurance chômage alors que nous on veut juste travailler, on n’est pas des profiteurs comme on aime le faire croire. Ceux qui profitent, ce sont ceux à qui on a retiré l’ISF ! » nous dit Marco.

À Avignon, le stand a été installé au pied des immeubles et des équipes se sont rapidement formées pour sillonner le quartier en porte-à-porte. Un groupe de jeunes attelés à la réparation de leur voiture nous a confié qu’ils allaient voter pour Jean-Luc Mélenchon l’an prochain, « avec lui, au moins, ça va mieux rouler ! » nous lancent-ils. Dans le quartier, les propositions de notre programme sont bien accueillies. Il faut dire que les habitant·es qui nous font part de leurs histoires et de leurs galères du quotidien sont excédé·es par les difficultés à trouver un emploi, le manque d’activités pour les jeunes du quartier, les délais interminables pour bénéficier d’un logement social adapté à leurs situations familiales et la précarité des étudiant·es. Stéphanie, une étudiante boursière qui va devoir s’installer dans une autre ville pour ses études à la rentrée, s’inquiète de savoir s’il est possible de percevoir une aide pour un logement en plus de sa bourse, nous la rassurons en lui disant que c’est possible et l’orientons vers la CAF pour qu’elle y dépose une demande d’APL. Autant de problématiques concrètes que nous aurons à cœur de visibiliser pendant la campagne présidentielle !

On se retrouve demain pour un compte rendu des étapes à Villeurbanne, Montluçon et Aubenas.

➡️ Rendez-vous sur la page des caravanes de l’Union populaire pour retrouver les étapes près de chez vous

Action Populaire

Le réseau social d'action de la France insoumise

Impliquez-vous dans les actions près de chez vous et faites gagner Jean-Luc Mélenchon en 2022 !

En savoir plus sur Action Populaire