CARAVANES DE L’UNION POPULAIRE - Jour 12 - Étapes de Strasbourg, La Roche-sur-Yon et Carcassonne

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Vendredi 13 août, les caravanier·es de l’#UnionPopulaire se sont rendu·es dans les quartiers populaires de La Meinau à Strasbourg, La Garenne à La Roche-sur-Yon et Fleming La Reille à Carcassonne. Sous le soleil, l’arrivée des caravanes a reçu un bel accueil des habitant·es et militant·es des groupes d’action locaux.

À Strasbourg, lors de notre arrivée, c’est déjà l’effervescence autour du stand de La France insoumise, les militant·es des groupes d’action de la ville se sont installées dans le quartier depuis 10h le matin. Nous rencontrons Ali, il souhaite s’inscrire sur les listes électorales pour la première fois à 58 ans ! Il est convaincu qu’il faut se mobiliser largement en 2022, surtout ici, dans les quartiers populaires, « Aujourd’hui, il y a un climat nauséabond en France, les discours de haine se multiplient, Jean-Luc Mélenchon est le seul rempart contre l’extrême droite et le Rassemblement National ! ». En porte-à-porte, Soraya nous parle de la chaine Youtube de Jean-Luc Mélenchon, elle s’y est abonnée récemment et regarde toute les vidéos. À la rentrée, elle souhaite organiser une réunion d’appartement : « J’adore écouter Jean-Luc Mélenchon, il explique simplement les choses, je me reconnais dans ses discours, j’ai envie de partager les vidéos avec mes voisins et amis, c’est le meilleur moyen de les convaincre eux aussi ».

À La Roche-sur-Yon, un groupe de militant·es aident plusieurs personnes à s’inscrire sur les listes électorales sur la stand de la caravane pendant qu’un autre groupe part à la rencontre des habitant·es en porte-à-porte. Lors des discussions dans les immeubles du quartier, beaucoup témoignent de l’insalubrité de leur logement. Thomas nous décrit les 35 m² qu’il partage avec sa mère : les murs qui s’effritent, les moisissures, l’eau qui goutte sur le lit de sa mère… Tou·tes partagent le même sentiment d’abandon. Malgré les nombreux courriers envoyés au bailleur, aucune rénovation ni travaux n’ont été entrepris depuis plusieurs années, « On nous laisse vivre dans ces conditions, personne ne nous répond, on a l’impression qu’on ne compte pas, pourtant on paie nos loyers chaque mois ! ».

À Carcassonne, nous rencontrons Jonathan et Kevin, deux adolescents, intrigués par le stand, ils sont venus discuter avec nous. Première question : « Vous êtes avec Macron ? », on lui répond que nous sommes là pour parler du programme de Jean-Luc Mélenchon qui se présente à la prochaine élection présidentielle contre Macron, réponse : « Ah ! Parfait ! Parce que nous on veut qu’il dégage, avec lui, on a toujours l’impression que si on est pauvre c’est de notre faute ! ». S’en suit une longue discussion, ils nous expliquent que dans leur quartier, il n’y a aucune animation pour les jeunes, le centre-ville est à plus de 30 minutes à pied, les clubs sportifs et autres activitéset loisirs également. Il est difficile pour eux d’y accéder car il n’y a qu’un seul bus qui dessert leur quartier 4 fois dans la journée uniquement.

On se retrouve demain pour un compte rendu des étapes à Mulhouse, Cholet et Montpellier.

➡️ Rendez-vous sur la page des caravanes de l’Union populaire pour retrouver les étapes près de chez vous

Action Populaire

Le réseau social d'action de la France insoumise

Impliquez-vous dans les actions près de chez vous et faites gagner Jean-Luc Mélenchon en 2022 !

En savoir plus sur Action Populaire