Panne des ENT : la macronie piétine l’égalité d’accès à l’éducation

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Un article du groupe thématique Numérique

Mercredi 31 mars 2021, Emmanuel Macron a annoncé la fermeture des écoles, collèges et lycées pour une durée totale de quatre semaines, vacances comprises. La gestion sanitaire catastrophique de la crise du Covid par la macronie a conduit le pays dans cette situation critique. C’est donc au total 15 millions d’élèves et personnels qui évoluent depuis ce matin dans l’enseignement « distanciel ».

Le gouvernement a eu plus d’un an pour préparer ses infrastructures et ses services. Pourtant, une nouvelle fois, une part majeure des services « Ma Classe à la Maison » du CNED (Centre national d’enseignement à distance), les services Pronote, des ENT (Espaces Numérique de Travail) locaux se sont retrouvés saturés dès le matin. En cause selon le ministre Jean-Michel Blanquer ? Des attaques informatiques contre le CNED venues de l’étranger, des insuffisances liées aux manquements supposés de l’hébergeur français OVH lors de l’incendie de son data center (ou centre de données) strasbourgeois en mars 2021. Des arguments vite écartés par Michel Paulin, PDG d’OVH, qui faisait état aujourd’hui d’informations « erronées » , affirmant que les problèmes de performance de certaines applications n’étaient pas dus à son service.

Reconnaître ses erreurs n’est pas le fort du ministère dont l’impréparation numérique prive aujourd’hui une part majeure des élèves de l’accès au droit à l’éducation. Une égalité d’accès pourtant reconnue dans la Convention des droits de l’enfant (art. 29), la Déclaration Universelle des droits de l’homme (art. 26) et dans le Code de l’éducation (art. L111-1).

Une cellule de continuité pédagogique par académie, des déclarations du Ministre s’enorgueillant dès fin août de la préparation du Gouvernement en cas de fermeture des écoles : tout cela pour en arriver là ?

Parallèlement à une vraie politique sanitaire scolaire par roulement, la nécessité de recalibrer et redimensionner les infrastructures et équipements accueillant les services et applications décentralisées doit être planifié à échelle nationale en coordination avec les collectivités locales. Pareille impréparation non-coordonnée face à l’enjeu sanitaire aujourd’hui démontre l’incapacité du Gouvernement actuel à répondre aux enjeux politiques et numériques de demain.

Action Populaire

Le réseau social d'action de la France insoumise

Impliquez-vous dans les actions près de chez vous et faites gagner Jean-Luc Mélenchon en 2022 !

En savoir plus sur Action Populaire