Catastrophe de Fukushima : 10 ans après, ce n’est pas terminé

Communiqué de La France insoumise.

Les opérations de refroidissement des réacteurs sont toujours en cours tout comme le démantèlement de la centrale et devraient durer encore entre 30 et 40 ans. L’eau utilisée pour le refroidissement est contaminée par la radioactivité et s’apprête à être rejetée dans l’océan Pacifique et des tonnes de terre contaminée continuent de s’entasser. Malgré la persistance de la contamination, le gouvernement japonais fait pression sur les populations pour qu’elles se réinstallent.

En France le lobby du nucléaire est de nouveau à l’offensive :

  • prolongation de la durée de vie des centrales nucléaires bien au-delà de ce qui était prévu
  • campagne pour imposer la construction de nouveaux EPR alors que celui de Flamanville est un total fiasco tant technologique que financier.

La France insoumise appelle à ne pas oublier les conséquences de la catastrophe de Fukushima et propose d’organiser une sortie planifiée de l’industrie nucléaire avec les salarié·es du secteur qui passe par l’arrêt de la construction de l’EPR de Flamanville, le refus de construire d’autres EPR, un plan de fermeture des centrales nucléaires existantes parallèlement à une politique courageuse de réduction des consommations énergétiques et de développement des énergies renouvelables.

La France insoumise appelle les insoumis·es à participer à tous les rassemblements et manifestations prévus en France à cette occasion.