Écocide : le dernier coup fatal apporté au projet de loi Convention citoyenne

Communiqué de presse du groupe parlementaire La France insoumise.

Après l’imposture référendaire, l’écocide vient porter le coup fatal à ce projet de loi. L’arbitrage a été gagné par Bercy et le MEDEF. La rédaction actuelle est une régression majeure du droit de l’environnement. De nombreuses pollutions ne seront plus poursuivies. C’est une victoire pour l’impunité des multinationales !

C’est confirmé : le « sans filtre » de Macron est un « 100 filtres ». Toutes les mesures les plus structurantes sont abandonnées ou amoindries. Au final, près de la moitié des 149 propositions sont d’ores et déjà abandonnées ou seront édulcorées.

L’exposé des motifs du projet de loi transmis au Conseil d’Etat reconnaît d’ailleurs que le texte ne permet pas d’atteindre les objectifs de la France pour 2030. C’était pourtant la mission confiée aux 150 citoyens. Le gouvernement admet lui-même la vacuité de son projet de loi.

Une fois de plus, le gouvernement préfère la sauvegarde du monde d’avant à la préservation du vivant. Le gouffre entre les grandes gesticulations de Macron au One Planet Summit et son bilan réel est une honte publique.