Saisine du CSA à propos du reportage de « Complément d’enquête » consacré à La France insoumise

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Après la diffusion du reportage du 10 décembre 2020 de « Complément d’enquête » exclusivement à charge contre La France insoumise, le mouvement a adressé un courrier pour saisir le CSA. Retrouvez ce courrier ci-dessous :

« Monsieur le Président

Dans son numéro du Jeudi 10 décembre intitulé « Islamisme : la République a-t-elle fermé les yeux ? », l’émission « Complément d’enquête » de France 2 a jugé utile de réserver un chapitre complet au mouvement La France Insoumise.

Présenté sous la forme d’une enquête, le reportage n’est rien d’autre qu’un document exclusivement à charge. Il vise à nous attribuer une identité politique qui n’est pas la nôtre. Il affirme une proximité / complicité de notre mouvement avec un courant politique religieux extrémiste. Cette accusation est directement reproduite à partir de la propagande d’une autre courant politique, celui de l’extrême droite. Il reprend sur le sujet le plan d’exposition du journal d’extrême-droite Valeurs Actuelles. Aucune actualité ne justifie une telle mise en cause. En ciblant la personne de notre candidat à l’élection présidentielle Jean Luc Mélenchon il s’agit clairement d’une participation active à la campagne de ceux qui lui sont hostiles. La méthode du montage d’extraits de sa parole rapprochés à d’autres images qui en disent le contraire est un procédé visant à transformer le sens de son action et des ses prises de position constantes, du contenu de son programme tel qu’exprimé dans une édition pourtant disponible.

À ce niveau de manipulation à l’encontre d’une force d’opposition, il s’agit de militantisme politique, non pas de journalisme. Ainsi, exemple parmi bien d’autres, la marche du mois de novembre appelée notamment par les syndicats CGT et FSU en réaction à un attentat contre un lieu de culte y est caricaturée sur la base du comportement d’une infime minorité de ses participants à qui la manifestation est attribuée.

Nous dénonçons ces pratiques contraires à la déontologie la plus élémentaire de l’idée d’enquête. Nous demandons au CSA en confiance de rétablir nos droits a une présentation respectueuse de la réalité de nos orientations politiques sans interprétation systématiquement dégradante. Pour cela nous souhaitons une condamnation du procédé, une mise en garde en vue de la campagne présidentielle et nous demandons un droit de réponse de temps égal au temps des imputations manipulatoires du document.

Pour La France insoumise,
Adrien QUATENNENS, Son coordinateur »

Action Populaire

Le réseau social d'action de la France insoumise

Impliquez-vous dans les actions près de chez vous et faites gagner Jean-Luc Mélenchon en 2022 !

En savoir plus sur Action Populaire