Appel des 34. Parce qu’il n’y a pas de fatalité !