30 millions d’euros : Pas touche aux réserves de l’Agence nationale des Chèques Vacances !

Communiqué du groupe parlementaire de La France insoumise.

Le ministère de l’Économie et des Finances annonce demander à l’Agence Nationale des Chèques Vacances de puiser dans ses réserves la somme de 30 millions d’euros à destination d’un fonds de solidarité pour les entreprises touchées par la crise sanitaire du COVID-19.

Le groupe parlementaire de la France insoumise s’oppose à cette ponction injuste et illégitime.

Les réserves de l’ANCV sont essentiellement constituées des cotisations des travailleurs et des travailleuses du secteur privé mais aussi des agents de la fonction de publique hospitalière, territoriale et de l’État. Ce ne sont pas aux salariés de payer les pots cassés de la crise !

L’ANCV favorise l’accès aux vacances à toutes et tous et notamment les familles les plus précaires, les jeunes, les seniors et les adultes isolés, 10 millions de personnes bénéficient de ces aides.

L’épargne des salariés ne doit pas alimenter quelque fonds que ce soit, surtout lorsque les plus grosses fortunes et les plus grosses entreprises de ce pays en sont exemptés.

La France insoumise demande au gouvernement de renoncer à cette ponction de 30 millions d’euros et de prendre l’argent dans les 10 milliards de cadeaux fiscaux fait aux plus riches de ce pays ou dans les milliards de dividendes qui les engraissent.