RETRAITES : UN PROJET RÉACTIONNAIRE ET NON ABOUTI

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Michel Larive intervient lors de la Commission spéciale sur les retraites.

« Nous déposons autant d’amendements parce que c’est possible et légal. C’est la même rhétorique qu’utilise le gouvernement. Vous divisez notre temps de parole par deux parce que c’est possible. Donc nous nous opposons parce que c’est encore possible. Et cela s’appelle (encore) la démocratie. »