Plan d’urgence pour l’hôpital : encore une entourloupe !

dans Communiqués de presse, Le groupe parlementaire à l'Assemblée nationale

Quelle est la revendication des personnels hospitaliers à l’hôpital ? Pouvoir soigner efficacement et dignement. Quel est le but du pouvoir ? Faire des économies dans le service public et favoriser les profits du réseau de santé privé.

Huit mois de lutte des personnels de toutes les catégories ont permis de faire prendre conscience de l’état désastreux du système de santé public. C’est le résultat de plus de 12 milliards d’économies sur les dépenses de santé depuis le début du quinquennat. Plus personne ne croit que les « réorganisations » et « redéploiements » soient fait pour le bien commun.

Mais au lieu de proposer une refondation globale de la politique de santé publique le gouvernement organise un saupoudrage destiné à éteindre l’incendie social sans rien changer. L’annonce d’une augmentation du budget des hôpitaux de 1,5 milliards sur 3 ans dont 300 millions en 2020 est incohérente. Dès 2018, Macron avait déjà baissé le budget des hôpitaux d’un milliard d’euros !

Encore une entourloupe ! Où sont les recrutements ? Où est l’arrêt des suppressions de lits ? Où sont les créations de lits demandées ?

Les personnels infirmiers français sont les plus mal lotis des grands pays de l’OCDE, avec une rémunération inférieure de 5% au salaire moyen en France. Mais pas d’augmentation générale des salaires dans la profession. Seulement quelques primes pour certaines catégories de soignants.
Ce n’est pas un plan santé c’est le sauve-qui-peut d’un pouvoir qui a organisé lui-même un désordre qu’il ne sait plus réparer.

Pour les députés de la France insoumise la réponse des personnels hospitaliers est la sienne. Rendez-vous le 30 novembre et le 5 décembre pour défendre l’intérêt général.