Monsanto fiche les insoumis·es

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Communiqué de presse de La France insoumise.

Plusieurs militant·es appartenant à notre mouvement politique ont reçu une lettre d’un cabinet juridique internationale “SIDLEY”, leur expliquant que le groupe Bayer Monsanto détient des informations personnelles sur eux. En effet, leurs titres professionnels, leurs organismes de rattachement, leurs avis sur le glyphosate et leurs positions sur Monsanto sont spécifiquement fichés.

Parmi les militant·es se trouvent Jean-Luc Mélenchon qui depuis des années s’élève contre les pesticides et les activités de Monsanto et qui a fait récemment un discours poignant à l’Assemblée nationale ou encore Martine Billard, ancienne députée EELV ayant rejoint le Parti de Gauche puis La France insoumise et qui s’était notamment faite remarquer dès 2007 en pointant du doigt les effets du chlordécone et du roundup sur la sécurité sanitaire de l’eau.

Il semble aberrant qu’une grande multinationale puisse détenir de telles informations, au vu des pratiques de lobbying qu’elle conduit ! Ainsi, à chaque achat de glyphosate par un.e client · e, quelques centimes sont détournés vers une officine de surveillance des critiques de Monsanto.

Cette découverte renforce notre position quant à la nécessité d’une réelle protection des données personnelles. Les pratiques de Monsanto vont à l’encontre du Règlement général sur la protection des données (RGPD), en vigueur depuis le 25 mai 2018 dans toute l’Union européenne. Décidément, Monsanto est aussi bonne pollueuse que médiocre espionne.

Lire aussi

Action Populaire

Le réseau social d'action de la France insoumise

Impliquez-vous dans les actions près de chez vous et faites gagner Jean-Luc Mélenchon en 2022 !

En savoir plus sur Action Populaire