espace jupiter

CC0 Creative Commons

Stratégie spatiale militaire : la France doit refuser la militarisation de l’espace

dans Communiqués de presse, Le groupe parlementaire à l'Assemblée nationale

Florence Parly vient de faire un discours pour préciser les annonces d’Emmanuel Macron sur la création d’un commandement militaire de l’espace.

Ce discours est un dangereux signal donné au monde : la France accepte la course à l’armement spatial et y participe. Les dénégations de la ministre à ce sujet ne sont pas crédibles. Aucune annonce n’a été faite pour renforcer la diplomatie de l’espace. Il y a pourtant urgence à élargir la portée des traités déjà existants et que la France a signés.

Au contraire, la ministre annonce des transformations juridiques suivant les États-Unis, qui avec le Space Act de 2015, ont décidé d’accaparer les ressources spatiales. Ces transformations contreviendront nécessairement à l’esprit du droit international de l’espace qui vise à empêcher l’appropriation de l’espace par quelques-uns

Le discours est marqué par l’ambiguïté. Ambiguïté sur le budget : 700 M€ sont annoncés en plus, mais la ministre a précisé qu’ils figurent déjà dans l’enveloppe de la Loi de Programmation Militaire. Quels programmes vont donc être amputés ?

Le souci d’économie servira aussi de prétexte au recours étendu aux acteurs privés. Le souci de la souveraineté ne va pas jusqu’à protéger l’État de la dépendance aux grandes entreprises.

Le gouvernement poursuit sa fuite en avant victime de l’aveuglement technologique. La France insoumise l’affirme hautement : l’espace ne doit pas être militarisé et le gouvernement devrait tout faire pour l’empêcher.