La casse des écoles rurales
continue !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email
école salle de classe

Communiqué de presse du groupe parlementaire de La France insoumise.

Au mois d’avril, le Président Emmanuel Macron et le Ministre de l’Education Nationale Jean-Michel Blanquer péroraient qu’il n’y aurait aucune fermeture d’école jusqu’en 2022.

Alors que le premier annonçait « ne plus avoir d’ici à la fin du quinquennat de nouvelles fermetures, ni d’hôpitaux ni d’écoles », le second renchérissait « Nous ne fermerons pas d’écoles primaires à la rentrée, c’est la première fois qu’un gouvernement s’engage à cela, rendez-vous compte, c’est énorme ».

Il n’aura pas fallu trois mois pour que leurs engagements soient bafoués. Les subtilités de la novlangue gouvernementale, où sous-entendus et insinuations sont monnaie courante, auront eu raison des 400 écoles rurales qui devraient fermer leurs portes dès la rentrée prochaine. Cette information a été révélée par le journal Le Parisien dans un article du 1 juillet 2019.

En effet, la déclaration du Chef de l’Etat lors de sa conférence de presse post Grand Débat était accompagnée d’une précision pour le moins cruciale : les fermetures d’écoles ne pourraient avoir lieu « sans l’accord du maire ».

D’après Le Parisien, sur les 400 écoles qui sont vouées à disparaître, « pour 150 d’entre elles, la décision relève de l’administration. (…) Toutes les autres, 250, résultent de fusions et de regroupements « préparés en concertation avec les élus », explique-t-on rue de Grenelle. ».

Les communes rurales seront les plus impactées. Aujourd’hui, lorsqu’une école ferme, c’est une insulte faite à l’avenir.

Jusqu’où ce Gouvernement ira dans la casse de nos services publics et l’intensification de l’inégalité territoriale ?

Action Populaire

Le réseau social d'action de la France insoumise

Impliquez-vous dans les actions près de chez vous et faites gagner Jean-Luc Mélenchon en 2022 !

En savoir plus sur Action Populaire