Journée de l’Europe, journée d’eurobéatitude

Communiqué de presse de La France insoumise.

Chaque année, le 9 mai, la Journée de l’Europe est une ode à l’eurobéatitude et une opération de propagande de l’Union européenne. Paix, prospérité et auberge espagnole. La dure réalité c’est que l’Union est devenue un cauchemar pour les peuples européens : augmentation des travailleurs pauvres, exils contraints des jeunes des pays du Sud et Union de la défense inféodée à l’OTAN. 

Réunis en Roumanie, les dirigeants européens proposent d’enfoncer le clou. Derrière les belles paroles sur l’emploi et le climat, leur texte,  « dix engagements » veut renforcer les réformes structurelles et relancer les négociations d’accords de libre-échange tout azimut, comme le TISA (Accord sur le Commerce des Services (ACS), connu sous son acronyme anglais TiSA pour Trade in Services Agreement) qui vise, à casser les services publics au niveau mondial.

Dans l’ombre, les tractations pour les futurs postes européens ont déjà commencées. L’Allemagne de Merkel veut placer son meilleur tenant de l’Europe austeritaire à la tête de la Commission européenne, M. Weber. Macron s’y oppose-t-il ? Non.

Le bulletin de vote France Insoumise est la meilleure arme contre l’Europe des Macron, Merkel et compagnie. Face à l’urgence climatique, le marché carbone et le Fonds Juncker ont prouvé leur inefficacité. Nous avons besoin d’investissements publics massifs dans la transition écologique. On peut vivre avec 3% de déficit mais pas avec 3° de plus. Contre cette « règle d’or » inepte, la France insoumise propose la règle verte. Face à l’urgence sociale, la France insoumise propose un SMIC européen à 75% du salaire médian des États.

L’élection des eurodéputés insoumis est la première étape vers la sortie des traités européens en 2022.

Action Populaire

Le réseau social d'action de la France insoumise

Impliquez-vous dans les actions près de chez vous et faites gagner Jean-Luc Mélenchon en 2022 !

En savoir plus sur Action Populaire