Stop à la banalisation du racisme d’extrême droite à Lyon

dans Communiqués de presse

Une fois encore le racisme s’étale en plein jour à Lyon. Des inscriptions racistes, visant les Juifs, les Arabes, les Noirs, on été découvertes hier à Lyon, sur de nombreuses vitrines. La ville de Lyon, ville où été arrêtés Raymond Aubrac, Marc Bloch et Jean Moulin n’a que trop souffert de la banalisation des thèses d’extrême droite. Les auteurs de ces actes doivent être poursuivis comme doivent l’être les milices d’extrême droite qui depuis des mois ont saccagé des locaux politiques et syndicaux.
La ville de Lyon ne doit pas devenir la capitale de l’extrême droite, de Génération Identitaire ou de Marion Maréchal Le Pen.

Danièle Obono, députée
Benoît Schneckenburger, candidat aux élections européennes