Organiser un coup de filet contre une multinationale

dans Agir près de chez soi, Fiches pratiques

Nombre de participant·e·s : 5 minimum
Temps nécessaire : De 30 minutes à 1 heure
Matériel nécessaire : un filet (voir plus bas), des tracts, une banderole

→ Pourquoi c’est important ?

Il s’agit de porter auprès du grand public de façon concrète une dénonciation de l’impunité des multinationales en matière d’évasion fiscale, de dumping social, de dégâts environnementaux et sanitaires, de lobbying, et en même temps faire valoir nos propositions en rupture avec l’UE sur les enjeux économiques, sociaux, écologiques et démocratiques. Et ce en ciblant un ensemble d’entreprises « coupables » toutes intégrées de façon cohérente à l’opération « coup de filet » (tout comme des policiers qui font un « coup de filet » sur des réseaux liés au trafic de drogue).

Avec l’opération « coup de filet », le peuple reprend la main sur les multinationales.

Nous allons imposer aux multinationales qu’elles respectent les peuples des pays dans lesquels elles font leurs profits, qu’elles cessent de bafouer les règles démocratiques de base en matière fiscale, sociale, environnementales et sanitaires, et qu’elles se conforment à l’intérêt général plutôt qu’à l’intérêt de l’oligarchie, de la finance et des lobbys comme elles le font actuellement en totale impunité. Une fois élu⋅e⋅s les eurodéputé⋅e⋅s insoumis⋅es poursuivront cet objectif avec la même vigueur.

→ Que faire avant l’action ?

    • Identifier une multinationale-cible qui coche un maximum de cases (fraude ou évasion fiscale, droits sociaux, dégâts environnementaux et sanitaires, activités de lobbys, etc.). Il y en a partout : Carrefour, Vinci, MacDo, Zara, Sanofi, etc.
    • Réfléchir au type de coup de filet : recouvrir une borne de commande McDo, une borne de parking, de péage…
    • Se procurer des filets (de l’épuisette au filet de pêche en passant par les filets de clémentines et de but du foot… tout est possible!)
    • Se procurer des tracts à distribuer lors de l’action et/et ou préparer/réaliser une banderole (qui peut être spécifique à l’action ou simplement une banderole permettant d’être visible)
    • Communiquer autour de l’action en créant un événement sur la plate-forme et sur Facebook, ainsi qu’en invitant la presse locale

→ Que faire le jour même ?

  • Passer à l’action !
  • Expliquer aux passants les raisons et le sens de l’action, ne pas hésiter à leur parler des élections européennes et à leur distribuer un tract si la conversation s’est engagée
  • Prendre de photos et vidéos pour les réseaux sociaux, ne pas hésiter à publier les photos et compte-rendus sur le site de La France insoumise

→ Quelles précautions ?

  • Il est extrêmement important de ne pas commettre la moindre dégradation lors de cette action
  • Si l’action se déroule sur une propriété privée, il est essentiel de s’exécuter si le propriétaire des lieux vous demande de partir afin de ne pas risque de poursuites.
  • Malgré ces précautions, il est donc possible d’être mis en garde à vue lors de ce type d’action. Il faut absolument faire appel à un avocat et faire usage de son droit de garder le silence lors des auditions.