Question écrite sur la prévention du sexisme et des discriminations liées au genre dans les métiers de l’accueil du public

 

M. Bastien Lachaud interroge Mme la ministre du travail sur la prévention du sexisme et des discriminations liées au genre dans les métiers de l’accueil du public. En effet, l’expérience suffit pour constater que ce sont le plus souvent des femmes qui exercent des fonctions d’accueil. De façon régulière, quoiqu’heureusement non systématique, de jeunes femmes recrutées pour accueillir le public se voient fournir une tenue de travail provoquante qui semble davantage relever de l’aguichage que du travail d’accueil à proprement parler.

Ces pratiques ont eu court notamment dans certains salons professionnels, même si le phénomène semble être en recul. Ces pratiques de réification et de sexualisation du corps des femmes dans le but de vendre des produits sont inacceptables. Dans la mesure où les compétences requises pour exercer ces fonctions n’ont aucun caractère « naturellement » masculin ou féminin, il est évident qu’un biais social intervient dans le processus de recrutement et vraisemblablement dans la gestion du personnel. Il importe d’en préciser la nature.

En outre, ces métiers sont caractérisés par une précarité certaine. Les missions que remplissent les employés du secteur, le plus souvent, sont courtes, voire très courtes. Associés brièvement à des collectifs de travail, ces employés ne peuvent que difficilement bénéficier de l’aide d’un syndicat. Elles sont placées dans une situation de vulnérabilité à l’égard de leur employeur.

Ces facteurs de risque appellent une vigilance particulière de la part des services du ministère du travail. C’est pourquoi, il souhaite apprendre de Mme la ministre quelles mesures sont spécifiquement prises pour s’assurer que les candidats à ces métiers et les employés du secteur ne sont pas victime de sexisme et de discriminations liées au genre.

Voici le texte de la question publiée le 05/02/2019.