« Fier d’être un cheminot insoumis ! » par Bernard Borgialli

dans Bernard Borgialli

Retrouvez les vœux parodiques pour 2019 de Bernard Borgialli, candidat aux élections européennes

Fier d’être un cheminot insoumis en lisant cet énième article démontrant que les cheminot·e·s qui ont lutté avaient raison de se battre pour la sauvegarde du service public ferroviaire français, modèle de transformation sociale et écologique !
Obsédé par le modèle allemand, E. Macron vantait pourtant encore lors de ses vœux agressifs pour 2019 son bilan 2017/2018 de casse du droit du travail et du système ferroviaire comme une réussite et un encouragement à finir de détruire l’ensemble des services publics qui « coûtent un pognon de dingue ! »
J’ai alors eu l’esprit taquin et j’ai imaginé des vœux sarcastiques que voici, plein d’un humour qui fait rire JAUNE.
Les vœux 2019 aux cheminots et usagers du rail, sponsorisés par la Commission européenne et la ministre des transports E. Borne pourraient être :

« Bonne année 2019 les cheminot·e·s privilégié·e·s ! Avec le gouvernement de Jupiter nous avons pris la suite de 25 années de casse ferroviaire européenne (souvenir ému de la directive 91/440) dans laquelle la France s’est pleinement investie pour plaire à la « troïka » !

Vous avez apprécié la création de RFF, sa dette, son réseau branlant, la mort du FRET ! Depuis 91 nous n’avons pas chômé ! Fière de ce résultat acquis de haute lutte et auquel je dois associer mes prédécesseurs du RPR, LR, PS et consorts… devenus marcheurs-euses : Idrac, Juppé, Sarkozy, Hollande, De Rugy l’écolo qui vient des Verts… Après tous les plans - industriel de 2000, CP CLIENT, Horizon 2012, puis 2020… Bref des plans et des plans, on aime ça les bons plans ! Cela a permis depuis 1945 la suppression de 400 000 cheminot·e·s ! Allez soyons sport depuis 1983, 100 000 suppressions d’emplois !
Cheminot·e·s, j’ai le plaisir de vous annoncer pour 2019 la suppression de 2100 postes, une cinquième année de gel des salaires, la fin du statut de l’entreprise SNCF qui devient une Société Anonyme comme vous les cheminot·e·s avec la fin du statut ! Dès maintenant le transfert est à votre disposition et comme on dit en Macronie, il vaut mieux un mauvais transfert qu’un bon licenciement !

La fin du statut crée enfin l’égalité avec les autres salarié·e·s qui eux et elles n’ont plus rien depuis déjà très longtemps ! Fini les privilèges ! Vive l’équité comme dit Manu, ainsi la caisse de prévoyance et de retraite de la SNCF finira de rejoindre inexorablement à mesure des embauches hors statut, la grande mutuelle, qu’on nomme encore sécurité sociale ! Nous avons Richard le Président de l’assemblée des mutuelles de Bretagne ! Euh de l’Assemblée Nationale ! C’est un chouette grand patron, il trouve ça pragmatique ! Et pas d’humour sur les locaux du centre de soins de Brest, on ne touche pas à la famille on a dit !
Fin de votre régime spécial de retraite de cheminot·e·s, celui que vous surcotisez et dont votre employeur était solidaire en cotisant deux fois, le taux T1 niveau Sécu classique et le taux appelé « T2 » pour financer le régime spécial ! Bon on a fait croire ces 15 dernières années au grand public que vos retraites plus avantageuses étaient un cadeau financé par les autres travailleur·ses ! oups… Sans rancune ?!

Il faut être moderne les cheminot-e-s, le vrai modèle c’est celui du privé, l’auto-entrepreneur de 68 ans qui court sur les toits et qui tombe ! oups pas pas de bol ! vite un·e remplaçant·e ! il y a juste à traverser la rue ! Ça ne paye pas c’est vrai, mais t’as un JOB ! Avec tu peux rêver d’une colocation ou encore tu peux compléter ta retraite de misère ! En Macronie le travail c’est un vieux truc tout pourri pour les grincheux, ça n’existe plus ! Si t’as pas au minimum BAC+5, ben t’as un JOB ! Un truc interchangeable que n’importe qui peut faire, tu passes d’horticulteur à serveur, même notre super député Cédric Villani, le Mathématicien Distingué de la Médaille Fields en 2010 - lui pendant votre prise d’otages du printemps il était prêt à conduire les trains ! Eh oui ! Tu parles il fait des équations différentielles alors faire avancer un train sur des rails !

Enfin mes chèr·e·s Cheminot·e·s, souhaitons nous en 2019 encore plus de dividendes que les 537 millions d’euros de 2018 ! Faisons du Jackpot CICE une vraie sauvegarde des emplois ! Depuis 2014 c’est déjà plus de 500 millions d’euros, merci aux plus imposables, vous êtes nos meilleur-e-s contributeur-rices, parce que non seulement vous financez mais vous n’avez pas eu la prime de charité Macron (200 et 400 euros) de fin d’année 2018 - vous pourrez vous rattraper au mérite !

Bon je ne vais pas parler des suicides qui explosent en nombre ! Ça me rend malade tous ces gens qui ont des problèmes chez eux et ça va plomber l’ambiance !
Alors faisons de 2019 l’année de la polyvalence, conducteur-contrôleur-agent d’escale, du tout en un ! Oubliez les Usagers pensez CLIENT·E·S ce sera l’année « Yes Oui Go » ou prend ton BUS ( MACRON ?) !

Tout ça pour vous dire une belle année 2019 à l’allemande, le modèle parfait ! »

Lisez l’article !