Caravane rurale au Blanc : la France insoumise lutte contre la fermeture de la maternité

dans Actualités, Actualités du mouvement

Chaque samedi de juillet, la France insoumise organise des « caravanes rurales » un peu partout dans le pays. L’objectif : alerter sur la situation dans les campagnes et en particulier sur la disparition du service public dans ces zones abandonnées par l’État macroniste.

C’est dans le cadre de cette campagne nationale que les insoumis·es de l’Indre avaient choisi de s’installer, le samedi 7 août 2018, sur la place du marché du Blanc. En effet, la maternité de la ville a fermé le 27 juin dernier pour les mois de juillet et août. En cause : des « problèmes de sécurité » et des « problèmes de planning » selon les officiels qui ont pris la décision. Désormais, il faut donc faire plus d’une heure de route pour accoucher, quand les praticien·ne·s recommandent au maximum 45 minutes ! Un scandale sanitaire.

Mais si officiellement la maternité ne fermerait « que » l’été, chacun·e au Blanc et dans les environs craint qu’elle ne rouvre tout simplement pas. De fait, l’hôpital subit depuis 2011 de nombreuses attaques visant à le fermer… et seules des mobilisations populaires ont jusqu’ici réussi à enrayer la machine à casser le service public de la santé. Face à cette nouvelle attaque, il est donc primordial que la mobilisation populaire soit de nouveau très forte.

Au Blanc, les insoumis·es de l’Indre se sont donc mis au service de la lutte pour la défense de la maternité. Présents dès 10h15 sur la place du marché, certain·e·s ont parcouru les rues pour distribuer des tracts alertant sur la situation et donnant des éléments de réponse argumentés face aux faux prétextes des responsables de la fermeture. D’autres se sont installé·e·s sous un barnum pour discuter avec les habitantes et les habitants, parler du programme de la France insoumise, faire connaître les livrets thématiques sur la ruralité, la santé ou encore le transport…

L’accueil des habitantes et des habitants a été chaleureux : tout le monde redoute que la maternité reste fermée pour de bon, et l’appui apporté par la France insoumise était plus que bienvenu. Jean-Michel Mols, président du comité de défense des usager·e·s du site hospitalier du Blanc, s’est d’ailleurs rendu sur la place du marché pour discuter avec les insoumis et les insoumises présent·e·s, les remercier de leur action, et donner des éléments pratiques sur les actions à venir. Bien sûr, le comité de défense de l’hôpital est apolitique, mais face aux attaques contre le service public de la santé dans le monde rural, seule une mobilisation populaire qui mêle forces politiques, associatives et usager·e·s peut permettre de l’emporter. Et ici : sauver la maternité.

Après le succès de cette première caravane rurale au Blanc, les insoumis·es de l’Indre ont décidé de recommencer l’expérience. Cette fois-ci à Argenton-sur-Creuse, le samedi 28 juillet prochain. Ici, c’est la gare qui est menacée de fermeture. Mais la résistance s’organise déjà. Les insoumis·es apporteront donc à Argenton comme au Blanc, leur contribution à la construction d’une opposition citoyenne à ces projets de destruction du service public.