JO 2024 : QUEL IMPACT POUR L’HÉBERGEMENT D’URGENCE EN SEINE-SAINT-DENIS

Question écrite à Mme la ministre des sports sur l’impact des jeux Olympiques de Paris 2024 sur les capacités d’hébergement d’urgence.

D’après plusieurs rapports, les retombées économiques générées par un tel évènement seraient très importantes. Toutefois, elles ne doivent pas occulter le problème majeur que posera l’hébergement de touristes venus du monde entier pour assister aux JO.

En Île-de-France, des hôtels, liés par des conventions avec l’État, accueillent des familles mises à l’abri par le 115. Mais certains rompent d’ores et déjà ces conventions pour rénover leur établissement avant les JO. Cela a des conséquences importantes, notamment en Seine-Saint-Denis où la demande est très forte et les places déjà rares.

L’article L. 345-2-2 du code de l’action sociale et des familles stipule pourtant que « toute personne sans abri en situation de détresse médicale, psychique et sociale a accès, a tout moment, à un dispositif d’hébergement d’urgence ». Alors que de nombreuses difficultés ne permettent pas de respecter ce point, les JO risquent de porter un coup sans précédent aux capacités d’hébergement d’urgence dans la région.

Clémentine Autain demande à la Ministre de lui garantir que les jeux Olympiques de Paris 2024 ne se feront pas contre les engagements de l’État en faveur de l’hébergement d’urgence.