Il faut un plan d’urgence pour l’hébergement des femmes victimes de violences

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

En Gironde il existe seulement 39 places d’hébergement d’urgence pour la mise à l’abri des femmes reconnues en grand danger alors que les associations reçoivent plus de 600 demandes par an. J’ai demandé à Marlène Schiappa, secrétaire d’État à l’égalité Femme-Homme, de mettre les moyens au service de “la grande cause du quinquennat”.

Action Populaire

Le réseau social d'action de la France insoumise

Impliquez-vous dans les actions près de chez vous et faites gagner Jean-Luc Mélenchon en 2022 !

En savoir plus sur Action Populaire