CONTRE LA DÉMISSION DE L’ÉTAT, POUR DES ASSISES DE L’ÉGALITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS

COMMUNIQUÉ DE LA DÉPUTÉE CLÉMENTINE AUTAIN

POUR DES ASSISES DE L’ÉGALITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS

Après le rapport parlementaire alarmant sur la Seine-Saint-Denis, relevons la tête et les manches, contre la démission de l’État, POUR DES ASSISES DE L’ÉGALITÉ !

Le constat est accablant. Un rapport parlementaire vient d’être remis sur l’évaluation de l’action de l’État en Seine-Saint-Denis. Les inégalités sociales et territoriales s’abattent violemment sur notre territoire. Nous le vivons au quotidien et le savons maintenant par cette enquête menée par des députés de différentes sensibilités : la rupture d’égalité républicaine est en marche. Éducation, santé, police, justice : la Seine-Saint-Denis dispose de moyens terriblement inférieurs aux autres départements.

Ce rapport ne doit pas prendre la poussière au fond des bureaux mais susciter un investissement inédit. Or la récente annonce d’un « non plan » pour les banlieues populaires par le Président de la République signe la démission assumée et inacceptable du pouvoir en place. Nous ne pouvons l’accepter.

La Seine-Saint-Denis est riche de sa jeunesse, de sa vitalité associative, de sa créativité culturelle. C’est le désengagement de l’État et la stigmatisation permanente qui pèsent sur les capacités de ses habitants à vivre dignement et à espérer des trajectoires de vie à égalité avec les habitants d’autres territoires.

Ne pas enterrer l’espoir d’un changement en Seine-Saint-Denis, c’est relever la tête et les manches pour exiger la fin du régime sec des budgets publics et l’égalité de traitement, et donc un effort inédit de rattrapage ainsi qu’un autre modèle de développement territorial.

Pour porter ces exigences, organisons des Assises de l’égalité en Seine-Saint-Denis pour rassembler les forces vives, sociales, politiques, culturelles déterminées à arracher la justice sociale et l’égalité.

Clémentine Autain
Députée de Seine-Saint-Denis
Sevran - Tremblay - Villepinte