TEMPLEUVE - Journée d’éducation populaire autour des campagnes du mouvement

Le 24 mars dernier se tenait à Templeuve, dans le Nord, une journée d’éducation populaire ouverte au public afin de débattre autour des trois thèmes choisis par les insoumis·es lors de la dernière convention nationale : la sortie du nucléaire, la lutte contre la pauvreté et la lutte contre l’évasion fiscale.  Premier événement d’envergure à être organisé depuis la dernière élection législative dans la circonscription cette journée était le fruit du gros travail de préparation réalisé par les groupes d’actions de la 6e circonscription du Nord.

Au menu ce jour-là : 

- 10h30 : Débat autour de la question de la sortie du nucléaire avec l’intervention de Corinne Morel Darleux, conseillère régionale d’Auvergne Rhône-Alpes. Après le débat les personnes présentes dans la salle ont pu revenir sur le résultat de la votation citoyenne sur la sortie du nucléaire et ses enseignements.
- 12h : Repas collectif
- 14h : Débat sur la lutte contre la pauvreté avec Julien Poix, membre de l’espace des luttes du Nord à la France insoumise. Le contraste entre richesses produites en France et pauvreté croissante a encore une fois été souligné. Alors que près de 15% de la population est touchée par la pauvreté, les gouvernements successifs n’ont pas su y apporter de réponse concrète. L’occasion de revenir sur les différentes propositions du mouvement sur le sujet et de rappeler que de nombreux·ses travailleur·ses sont également dans des situations précaires insoutenables.
15h45 : Intervention du député insoumis du Nord Ugo Bernalicis sur la lutte contre l’évasion fiscale. Si sur le thème précédent, la question se posait quant aux moyens dont dispose l’Etat pour protéger les plus fragiles, la lutte contre l’évasion fiscale pourrait bien lui apporter une réponse. Avec des estimations de l’ordre de 50 milliards d’euros sur le manque à gagner dut l’évasion fiscale, c’est une somme considérable qui pourrait être réinvestie dans des secteurs prioritaires.

Finalement, plus de 60 personnes ont participé à cette journée, dont certaines pour l’intégralité des débats. Une belle réussite tant au niveau de l’organisation que de la qualité des échanges.